Séquence 5 : Le mérite – règles de vie

Leçon 1

L’histoire

Au milieu d’un désert, dans une grande oasis, vit un marchant de dattes. Il achète des dattes aux cueilleurs et les revend aux voyageurs. Son commerce lui rapporte beaucoup d’argent et il en est très satisfait. Alors que ses réserves commencent à baisser, il lance un appel aux cueilleurs de dattes, car le marchant ne sait pas monter tout en haut des palmiers pour aller les cueillir lui-même. Deux cueilleuses, la Girafe et la Souris se présentent pour le travail. Le marchant et les cueilleuses conviennent du prix qui sera d’une pièce d’argent pour un sac bien rempli. La Souris qui est tout petite mais très rapide s’empresse de grimper sur le dattier pour aller cueillir les dattes une à une, car elle ne peut pas en porter davantage. Ainsi toute la journée, sous un soleil de plomb, elle n’arrête par de monter et de descendre de l’arbre. La Girafe, quant à elle, n’est par pressée de se mettre au travail. Elle va brouter quelques feuillages, puis fait une sieste, car de toute façon dit-elle, il fait bien trop chaud pour travailler. Pendant ce temps, la pauvre petite Souris continue son va-et-vient. A la fin de la journée, la petite Souris se présente, épuisée, chez le marchand pour recevoir son salaire. Le marchand lui donne, comme convenu, une pièce d’argent pour un sac bien rempli. La Girafe qui a fini sa sieste se dit qu’il faut quand même aller cueillir des dattes. Elle tend alors son long coup, attrape une grappe de dattes en un coup et sans devoir fournir d’effort, l’apporte au marchand. Le marchand donne alors une pièce d’argent pour un sac bien rempli.
En voyant cela la Souris dit au marchand : « Mais tu te rends compte, moi j’ai travaillé très dur toute la journée et tu me paies comme la Girafe qui n’a pas du faire le moindre effort ! ». Le marchand lui répond : « Je te paie comme convenu, le reste n’est pas mon affaire. »
Alors chacun rentre chez soi, le marchand bien satisfait d’avoir rempli sa réserve. La Girafe bien contente d’avoir gagné de l’argent sans effort et la petite Souris bien triste d’avoir dû travailler si dur.

Activités spécifiques de l’enseignant : poser les questions et les relances de manière à récolter les opinions personnelles avec leurs motivations. Produire une trace des réponses et des motivations en vue de les classer par ressemblances – différences.

La question de départ et les relances spécifiques

Questions initiales possibles :
- Est-ce que toi, à la place de la Souris, tu aurais également été triste ?
- Que penses-tu de la Girafe ? A-t-elle bien travaillé ?
- Aurais-tu agi comme le marchand ?

Relances spécifiques :
- Est-ce que plus d’efforts méritent plus de récompenses ? Pourquoi ?
- Faut-il quand même récompenser un effort qui ne donne rien ?
- N’est-ce pas le résultat qui compte ?
- La Girafe n’a-t-elle pas le droit de profiter de sa grande taille ?
- Si la Souris était d’accord au départ, a-t-elle encore le droit de se plaindre ?
- Qu’est-ce qui serait le plus juste à la fin de l’histoire ?


Leçon 2

Activité spécifique de l’enseignant : Inviter les élèves à chercher des exemples de situations semblables à celle de la leçon 1 en se basant sur un récapitulatif des traces recueillies.

1. Piste de problématisation :
En travaillant individuellement ou en sous-groupe, imaginer une situation de la vie de tous les jours où :
a) Je me suis senti comme la Girafe
b) Je me suis senti comme la Souris

Relances spécifiques :
- Pourquoi t’es tu senti comme la Girafe /la Souris ?
- Est-ce que ta situation est exactement comme celle de l’histoire ?
- Pourquoi trouves-tu cela si injuste ?
- Es-tu sûr que c’est équitable ? Explique pourquoi ?

2. Piste de problématisation :
Inviter les élèves à donner des exemples concrets de situations semblables qu’ils connaissent autour d’eux ?

Relances spécifiques :
- Explique pourquoi cette situation est semblable à l’histoire ?
- Penses-tu qu’il faudrait faire autrement, explique pourquoi ?
- Est-il vraiment possible de faire autrement ? Peux-tu donner un exemple ?
- Si c’était différent, ce serait vraiment mieux ? Pourquoi ?


Leçon 3

Formuler les règles

Accroche :
Après avoir beaucoup discuté, tous ont des doutes, les girafes ne sont pas très à leur aise et les souris sont ne sont toujours pas très satisfaites, elles veulent améliorer la situation ensemble.

Activité spécifique de l’enseignant : Sur la base des exemples dégagés durant la leçon 2, inviter les élèves à formuler des règles générales pour un traitement équitable des efforts et de leurs résultats.

Procédure :
En travaillant sur un support combinant idéogrammes et mots, récolter auprès des élèves l’ensemble des règles nécessaires à l’exercice de l’équité.
Si des règles contradictoires apparaissent, demander aux élèves de trouver une solution praticable.
Au final, procéder à un vote d’approbation à la majorité.

Relances spécifiques :
- Comment faire pour traiter équitablement un effort fourni ?
- Est-ce que c’est suffisant pour être sûr qu’il n’y aura pas de problème ?
- Explique-nous pourquoi cette règle est importante ?
- Parmi toutes ces règles, quelle est /quelles sont la /les plus importante(s) /moins importante(s) ?
- Qui est d’accord / pas d’accord avec ces règles, pourquoi ?


Leçon 4

Application aux tâches de la vie de la classe

Phase 1

Activités spécifiques de l’enseignant : Sur la base des règles générales émises durant la leçon 3, créer des règles de vie pour gérer les tâches à accomplir par chaque élève dans le cadre de la classe.

Procédure :
Afficher le support des règles d’équité conçues durant la leçon 3 et à côté les idéogrammes indiquant les tâches à effectuer en classe. Lister ensuite chaque tâche en demandant aux élèves comment elle doit être menée pour se conformer aux règles d’équité. L’approbation de la majorité est nécessaire pour entériner chaque décision.

Relances spécifiques :
- Comment faire pour que cette tâche soit équitable par rapport aux autres ?
- Quelle tâche demande le plus /le moins d’effort ?
- Combien d’élèves faut-il pour que cette tâche soit équitable ?
- Est-il possible de faire comme ça ?
- Est-ce que si la tâche se fait comme suit : description, elle est équitable ?

Phase 2

Activité spécifique de l’enseignant : Après avoir mis en place les règles, organiser périodiquement un conseil de classe qui vérifie le bon déroulement et la satisfaction des décisions prises.

Procédure :
Reprendre les supports indiquant les règles de vie et revenir sur la semaine écoulée en demandant aux élèves d’évaluer si les tâches ont été correctement exécutées et s’ils en sont satisfaits. Le nombre de séances à accorder à cette phase d’intégration dépend de l’organisation générale de la classe et du niveau d’engagement des élèves.
En fonction des remarques, de leur justification et des votes, il est possible de faire évoluer ces règles.


Séquence 5 - Fichiers à télécharger

Fichier attachéTaille
Sequence5Lecon1.pdf148.8 Ko
Sequence5Lecon2.pdf122 Ko
Sequence5Lecon3.pdf120.77 Ko
Sequence5Lecon4.pdf124.9 Ko